Nouvelles : Un homme tue son voisin parce qu'il voulait venger son chat.

Un homme tue son voisin parce qu'il voulait venger son chat.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
249 249 Partages

Un homme âgé dans la fin de la soixantaine a été froidement abattu par l'un de ses voisins afin de venger son chat.

L'incident très violent et plutôt inusité s'est produit mardi vers 15h30 à Fuveau, une petite commune tranquille de la France.

La victime, homme qui allait bientôt célébrer ses 70 ans, Jean-Pierre Moulaire, était le plus ancien habitant de la rue ainsi que le président de l'association du quartier.

Les médias locaux rapportent que l'homme est décédé très rapidement, et ce, avant même l'arrivée des secours. Celui-ci a été abattu d'un coup de fusil de chasse dans la poitrine alors qu'il se trouvait devant son domicile. Ses deux fils habitent à quelques pas de là, sur la même rue.

Le présumé tueur est Didier Signes, un homme dans la cinquantaine qui s'est installé dans le quartier avec sa femme et ses filles quelques années auparavant.

Le jour du meurtre, Signes aurait retrouvé un de ses chats qui avaient été tués dépecés. L'homme complètement fou de rage a aussitôt suspecté le chien d'un des fils de Jean-Pierre Moulinaire et il se serait rendu à son domicile. Dans un élan de colère, Signes aurait hurlé au fils de Moulinaire: "Je vais le buter ton chien!", puis il se serait dirigé vers sa maison pour aller chercher son fusil de chasse.

La suite des événements est plus confuse, mais les enquêteurs croient que Jean-Pierre Moulinaire aurait voulu se positionner entre Signes et l'animal afin de protéger celui-ci et ce serait à ce moment que le coup de feu mortel aurait été tiré.

La scène semble s'être déroulée étrangement, car selon plusieurs témoins, ceux-ci ont tout d'abord pensé que Signes avait simplement tiré un coup de feu dans les airs. Sinon, d'autres témoins ont cru que Signes avait tiré sur l'animal. Pour ajouter à l'étrangeté de la situation, Signes aurait ensuite quitté les lieux en voiture avec sa femme après avoir tiré.

Un témoin a raconté aux médias locaux: "Je l'ai vu repasser pour rentrer chez lui, la carabine vers le sol. Il était comme, décomposé, anéanti par ce qu'il venait de commettre."

Ce n'est que peu après que les voisins ont réalisé que le vieil homme gisait dans son sang. Ceux-ci lui ont porté assistance, mais à l'arrivée des secours, ceux-ci n'ont rien pu faire pour sauver l'homme de la mort.

Enfin, les médias locaux rapportent qu'au même moment où les secouristes tentaient désespérément de sauver l'homme, le tueur se rendait par lui-même à la police et confiait être l'auteur de ce meurtre horrible.

Partager sur Facebook
249 249 Partages

Source: Corse Matin
Crédit Photo: iStock