Nouvelles : Un jeune joueur de football d'à peine 18 ans décède en plein match
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Un jeune joueur de football d'à peine 18 ans décède en plein match

Une véritable tragédie.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
338 338 Partages

Parfois on pense qu'on va jouer un simple match de football et qu'on va rentrer à la maison comme d'habitude. C'est ce que croyais ce jeune footballeur qui malheureusement est décédé en plein match en raison d'un traumatisme crânien.

C'est la chaîne de télévision américaine Channel 7 News qui rapporte cette nouvelle qui fait froid dans le dos. Un jeune joueur de football décède en plein match en raison d'un traumatisme crânien. Ce jeune joueur c'est Dylan Thomas qui avait à peine 18 ans et qui jouait un match de football pour son école secondaire, la Pike County High School située dans l'État de Géorgie aux États-Unis.

Channel 7 News explique que l'accident a eu lieu en plein match ce vendredi. En deuxième période, il reçoit un vilain plaquage et se retrouve avec des blessures aux bras et aux jambes mais surtout avec un très grave traumatisme crânien. Son cerveau aurait été touché de manière très profonde. Dylan Thomas a dû quitter le terrain prématurément et a été transporté de toute urgence à l'hôpital puisqu'il était dans un état gravissime très proche du coma.

Finalement, le jeune Dylan Thomas est décédé en arrivant à l'hôpital relate Channel 7 News. Son cerveau a été touché trop sévèrement, les médecins n'ont malheureusement rien pu faire pour le sauver. C'est toute une famille et toute une communauté qui est en deuil. En effet, le jeune Dylan Thomas était très aimé de son entourage et c'est une véritable tragédie pour tout le monde. D'ailleurs une levée de fond a été organisé pour soutenir la famille et payer pour les frais d'hôpital et d'enterrement. Pour le moment la communauté à réuni plus de 24 000 dollars au moment d'écrire ces lignes.

Wikipédia rappelle que "un traumatisme crânien couvre les traumatismes du neurocrâne (partie haute du crâne contenant le cerveau) et du cerveau. Les manifestations cliniques dépendent de l'importance de l'impact et des facteurs associés (âge, pathologies préexistantes autres, traumatismes associés). Par la situation anatomique de la tête, le traumatisme crânien est souvent associé à des traumatismes du rachis cervical (entorses, luxations, fractures), du visage (contusions, plaies, fractures maxillo-faciales) et oculaires. Les séquelles immédiates et à distance des traumatismes cranio-cérébraux sont souvent la conséquence des lésions engendrées sur le système nerveux central (cerveau et moelle épinière cervicale). Elles grèvent l'avenir dees victimes et de leurs familles et leur coût social et financier est élevé".

Partager sur Facebook
338 338 Partages

Source: Channel 7 News
Crédit Photo: Unsplash