Nouvelles : Un membre du congrès américain demande officiellement la destitution de Donald Trump!

Un membre du congrès américain demande officiellement la destitution de Donald Trump!

Ses actes sont scrutés à la loupe...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,913 1.9k Partages

Un membre du congrès américain appelle à la mise en accusation de Donald Trump, afin de mettre fin à sa présidence. Le représentant du 9ème district du Texas à la Chambre des représentants, Al Green, disait qu’il en ferait part entre 9h et 10h, heure centrale.

La mise en accusation est utilisée pour retirer quelqu’un du bureau, que ce soit un président ou un officiel.

La constitution américaine stipule qu’un président « peut être retiré de son office suite à une mise en accusation et pour confirmation de trahison, corruption, délits et crimes graves. »

« Notre pays est en situation de crise. Chaque jour où Donald Trump est encore président met à mal la démocratie. Il est temps de prendre des actions drastiques, » disait Al Green en conférence de presse hier.  

« J’ai le cœur lourd aujourd’hui, avec le sens de la responsabilité et du devoir pour le peuple qui m’a élu, le sens du devoir envers ce pays, le sens du devoir envers la constitution des États-Unis, je demande la mise en accusation du président des États-Unis, » disait-il en session du congrès aujourd’hui.

Le président Trump est scruté à la loupe depuis qu’il a renvoyé le dirigeant du FBI, James Comey, mardi dernier. Il est d’ailleurs accusé d’obstruction à la justice. Hier soir, il a été révélé que Trump a divulgué des informations classifiées à des officiels russes lors d’une réunion au Bureau ovale.

 

À ce jour, seuls deux présidents ont été mis en accusation par la Chambre des représentants : Andrew Johnson et Bill Clinton, qui ont été ensuite acquittés par le Sénat. Richard Nixon a été mis en accusation, or, il a abdiqué avant la mise en place des procédures.

Afin de démarrer les procédures contre un président, il faut la majorité des votes à la Chambre des représentants. Une fois qu’il est analysé par le Sénat, il faut le deux tiers des votes des présents afin de le retirer de son poste.

Partager sur Facebook
1,913 1.9k Partages

Source: Metro UK · Crédit Photo: Keystone Press