Nouvelles : Un serveur de Sherbrooke est arrêté, car un de ses clients a frôlé la mort en mangeant une seule bouchée.

Un serveur de Sherbrooke est arrêté, car un de ses clients a frôlé la mort en mangeant une seule bouchée.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Simon-Pierre Canuel est allé au Tapageur, un restaurant de Sherbrooke, le 29 mai en soirée, avec son conjoint. Avant de passer sa commande, il a précisé au serveur être allergique aux fruits de mer et au saumon, lui demandant d’en aviser les cuisiniers, puis commande un tartare de bœuf et des tapas.

Le serveur revient quelques minutes plus tard, il lui a servi un tartare de saumon, au lieu de celui attendu. Les lumières tamisées, l’homme et son conjoint n’ont pas fait trop attention. À la première et unique bouchée, il s’est rendu compte de l’erreur. Monsieur Canuel dit tout de suite ce qui se passe à son conjoint, médecin, qui prévient le serveur.

L’unique réaction du serveur ? Des excuses, puis il est allé échanger l’assiette.

En quelques minutes à peine, la gorge de Canuel se resserre, sa langue enfle et il éprouve des difficultés respiratoires. L’EpiPen étant dans la voiture, son conjoint appelle une ambulance et reste à son côté.

À l’hôpital, il est vite transféré aux soins intensifs où il séjournera une semaine. Le lendemain, il fait un arrêt cardiaque avant de tomber dans un coma de deux jours.
Une enquête est menée par le service de police de Sherbrooke, suite à une plainte de négligence criminelle.

Deux mois plus tard, les conséquences sont toujours là et l’homme de 34 ans vit des bouffées de chaleur et des palpitations cardiaques.

Après sa sortie de l’hôpital, M. Canuel a envoyé deux lettres de mises en demeure à la copropriétaire du restaurant, qui sont demeurées sans réponses. Toutefois, elle assure qu’un protocole rigoureux est en place dans son établissement.

« Je ne peux pas vous parler de la soirée ou de la cause, mais ce que je peux vous dire, c'est qu'on fait terriblement attention aux allergies au Tapageur. Il y a plein de monde maintenant qui a des allergies et on en sert constamment. »

« En ce moment, la restauration, ce n'est pas facile : il faut travailler très fort. Je travaille parfois soixante heures par semaine, en plus d'être une mère de famille et une grand-mère. Alors pensez-vous vraiment qu'on ferait exprès pour empoisonner nos clients? Ça n'a pas de bon sens! On fait attention à eux : si on n'a pas de clients, on n'a rien. »

Ils ont donc décidé d’intenter une poursuite au civil contre le serveur.

Quant à la copropriétaire du Tapageur, Francine LaRochelle, elle a décidé de ne pas répondre aux mises en demeure sous conseil de son avocat.

« Ce n'est pas parce que moi je ne voulais pas lui parler, au contraire, affirme-t-elle. Loin de moi l'idée de ne pas vouloir coopérer. Je suis très, mais très très très désolée pour ce monsieur-là. Mais quand on reçoit une lettre qui nous dit qu'on va avoir une poursuite, c'est certain qu'on prend nous aussi un avocat. Et l'avocat m'a dit de ne rien dire. »

Source: lapresse.ca/la-tribune/actualites/201608/03/01-5007056-allergique-il-frole-la-mort-apres-une-seule-bouchee-au-resto-un-serveur-arrete.php · Crédit Photo: Courtoisie La Tribune