Nouvelles : Une épicerie québécoise offre gratuitement des paniers de produits “passés date” aux clients

Une épicerie québécoise offre gratuitement des paniers de produits “passés date” aux clients

Quelle belle initiative!

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
753 753 Partages

À Mont-Carmel,  dans le Bas-Saint-Laurent, les propriétaires de l’Épicerie Chez Daniel ont pris une habitude avec leurs produits dont la date d’expiration est dépassée : ils les donnent à leurs clients.

Quotidiennement, elles remplissent un panier avec des boîtes de biscuits ou de riz périmés ainsi que de légumes et fruits qui ne sauront trouver preneurs étant flétris. Elles font partie des pionniers de cette initiative au Québec.

«L’an dernier, nous nous sommes retrouvés avec des surplus de légumes locaux de saison qu’on n’arrivait pas à écouler auprès de nos employés ou de familles ciblées dans le besoin,» explique Karine Habel, l’une des copropriétaires.

Une façon de contrer le gaspillage. Elles ont donc commencé à préparer des paniers à donner à leurs clients à la sortie du commerce.

«La réaction a été hallucinante, les gens étaient emballés. C’est là qu’on a vu que c’était nos valeurs, mais aussi celles de nos clients,» ajoute-t-elle.

Depuis un an, elles n’ont pas connu d’abus de la part de leur clientèle et n’ont pas connu de baisse de ventes, malgré ce pari risqué de donner des pâtisseries périmées ou des herbes fraîches trop mûres.

«On a notre système de calendrier et quand la date de fraîcheur d’un produit arrive, on le sort de l’étagère et en quelques jours, ça passe. Pour les fruits et légumes, avec l’expérience, on sait qu’une tomate de tel aspect ne se vendra pas et elle se retrouve dans le panier à donner.»

Quotidiennement, c’est une demi-douzaine d’aliments qui se retrouvent dans ces paniers à donner.

De plus, donner de la nourriture périmée est conforme selon le MAPAQ, tant que le contenant est en bon état, qu’il ne s’agit pas de viande ou de lait, mais surtout que la personne prenant l’aliment est au courant de ce qu’elle ramène à la maison.

Yohan Dallaire Boily, qui s’occupe des relations avec les médias au MAPAQ, mentionne : «Il n’y a aucun problème à donner des produits de ce genre, s’il n’y a pas de danger pour le consommateur. Une fois que le don est fait, c’est la personne qui reçoit le don qui est responsable.» 

Partager sur Facebook
753 753 Partages

Source: journaldemontreal.com/2016/09/28/une-epicerie-donne-ses-produits-passes-date-a-ses-clients · Crédit Photo: iStock