Nouvelles : Une famille dévorée par des punaises de lit sur un vol de 9 heures

Une famille dévorée par des punaises de lit sur un vol de 9 heures

Un véritable cauchemar!

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3 3 Partages

Imaginez. Vous vous installez à bord de l'avion et vous anticipez vos vacances. Mais une fois que l'avion a décollé, vous voyez des punaises de lit sortir du banc en avant de vous et vous attaquer. Il n'y a plus un seul siège de libre dans l'avion alors on ne peut pas vous déplacer. Et vous en avez pour des heures avant d'atterir. 

Ce cauchemar, Heather Szilagyi l'a vécu le 10 octobre dernier. 

La femme a pris un vol de British Airways en provenance de la Colombie-Britannique et à destination de Londres. 

Elle était avec son fiancé Eric Neilson et sa fille de 7 ans, Molly Reid. 

«De les voir sortir de derrière la télévision, c'était vraiment horrible», raconte Heather. «Quand nous sommes arrivés à notre Airbnb, nous avons tout mis dans la machine à laver à la température la plus chaude possible, nous avons tout mis dans des sacs en plastique, désinfecter tout ce que nous pouvions.»

Heather a contacté British Airways pour les informer de la situation et s'assurer qu'elle ne serait pas dans le même appareil pour son retour, mais on ne pouvait pas lui garantir cela. Elle a donc publicé les photos de sa fille, mangée par les punaises de lit. 

Des photos qui parlent d'elles-mêmes. 

Le professeur Murray Isman de l'Université de Colombie-Britannique, a commenté le dossier. 

«L'une des façons que les punaises de lit voyagent, c'est avec les bagages à main et les effets personnels», déclare-t-il. «Lorsqu'il y a beaucoup de va et vient, il y aura éventuellement une personne pour transmettre ces bestioles dans quelque chose qu'il ou elle apporte et c'est ainsi que les punaises de lit s'étendent d'un hôtel à un autre, jusqu'à la résidence de certains.»

Selon M. Isman, les punaises de lit prolifèrent plus aujourd'hui à cause des changements climatiques et des insecticides utilisés. Mais il soutient qu'il est rare d'en trouver dans des avions puisque ces insectes préfèrent les endroits sombres et tranquilles. 

Partager sur Facebook
3 3 Partages

Source: metronews · Crédit Photo: Heather Szilagyi