Nouvelles : Une fillette de Beloeil a été l'esclave sexuelle de ses parents durant de nombreuses années.

Une fillette de Beloeil a été l'esclave sexuelle de ses parents durant de nombreuses années.

Un histoire tout simplement monstrueuse...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Une fillette originaire de Beloeil a vécu un véritable enfer alors qu'elle a été abusée par ses parents pendant les quatre premières années de sa vie.

Dans une histoire tout simplement monstrueuse, un homme de 38 ans et sa conjointe de 31 ans ont eu trois enfants.

Comme les parents étaient déjà connus de la justice, les deux plus vieux enfants ont été placés en famille d'accueil dès leur naissance en raison des risques que représentaient les parents. 

Mais en 2007, ils ont pu garder leur troisième enfant, une petite fille, à sa naissance.

Elle a finalement été agressée à de nombreuses reprises pendant quatre ans et elle doit maintenant vivre avec de nombreuses séquelles psychologiques importantes. 

En 2012, la DPJ décide finalement de retirer l'enfant de ses parents après avoir reçu un signalement. 

Alors qu'elle était à sa première semaine avec sa nouvelle famille, la fillette pouvait décrire les agressions faites par ses parents avec une précision troublante. 

Elle pouvait même imiter les gestes et les sons d'une relation sexuelle, en plus d'exécuter la «danse de la grenouille».

Suite à cela, des accusations ont été portées contre les parents. 

La DPJ a indiqué ne pas suivre à la trace les familles lorsqu'elle n'a pas d'enfants sous sa responsabilité. 

Il s'agit donc de la réponse fournit par la DPJ lorsqu'on s'interroge à savoir pourquoi la fillette n'a pas été retirée de sa famille comme les deux autres enfants. 

«Vous savez, lorsqu’un enfant est retiré de la famille biologique, la DPJ peut, dans certains dossiers, se retirer. Il faut un nouveau signalement pour savoir, premièrement qu’il y a un nouvel enfant et s’il a besoin de protection», a dit Maryse Davreux, directrice de la protection de la jeunesse de la Montérégie.

Les parents ont nié les accusations. 

Le père avoue toutefois avoir déjà consulté un psychiatre pour savoir s’il était un pédophile.

Le père de famille a été reconnu coupable hier de quatre chefs d’accusation à caractère sexuel. Quant à son ex-conjointe, elle a été reconnue coupable de trois chefs d’accusation à caractère sexuel.

Le couple sera de retour en cour le 6 décembre prochain pour connaître sa sentence.

Un rapport sexologique et présentenciel a été demandé par le juge Yves Morier.

Source: journaldemontreal.com/2016/08/27/esclave-sexuelle-de-ses--parents-pendant-quatre-ans · Crédit Photo: iStock