Nouvelles : Une jeune mère expulsée de son logement est obligée de dormir dans sa voiture.

Une jeune mère expulsée de son logement est obligée de dormir dans sa voiture.

Elle a été expulsé de son appartement et vit maintenant dans la misère.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,605 2.6k Partages

C'est un véritable cauchemar qu'est en train de vivre cette mère de famille qui a perdu son logement il y a deux mois. Elle doit dormir dans sa voiture accompagnée de son mari et de sa petite fille.

C'est le quotidien Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui donne les larmes aux yeux. Après avoir perdu son appartement situé en banlieue parisienne, il y a deux mois, cette mère de famille n'a pas d'autre choix que de dormir dans sa voiture avec son mari et sa petite fille. Une véritable tragédie moderne à l'heure où les inégalités entre les riches et les pauvres ne cessent de s'accentuer en France. 

Cette mère de famille prénommée Sarah a pour ainsi dire vécu une véritable descente aux enfers ces dernières semaines. En effet, d'après Le Parisien, en l'espace de deux mois elle a tout perdu ou presque: son logement et sa dignité. Elle a été expulsé de son appartement situé à Livry-Gargan en Seine-Saint-Denis parce que sa propriétaire voulait faire des rénovations. Elle est toujours en attente de trouver un nouveau logement social mais le temps devient long et cela fait maintenant deux mois qu'elle n'a pas d'autres choix que de dormir dans sa voiture.

Sa situation et celle de sa famille est devenue totalement marginale explique Le Parisien puisqu'elle dort sur la banquette arrière de la voiture familiale, son mari sur le siège du conducteur et sa petite fille de 18 mois dort quant à elle sur son siège auto. Des conditions de vie alarmantes qui la couvrent de honte. 

En effet, elle a expliqué au journal Le Parisien qu'elle ne supportait plus de vivre dans ces conditions très précaires, elle qui pourtant a un emploi stable de secrétaire ajouté à son mari qui touche le chômage. À eux deux le couple gagne 2200 euros et pourrait se payer un loyer d'un logement social mais le problème c'est que c'est la pénurie actuellement. Elle doit donc malheureusement prendre son mal en patience et voir ses conditions de vie et de santé se dégrader au fil des jours. 

Elle essaye donc désormais de trouver une alternative en faisant un appel à tous sur les médias sociaux relate Le Parisien. Elle a lancé une pétition pour trouver un nouveau logement social qui a déjà récolté plus de 3000 signatures mais cela n'est pas encore suffisant. On espère que son appel sera entendu et qu'elle pourra bénéficier d'un nouveau toit rapidement comme cet homme au Québec qui était dans la même situation qu'elle la semaine dernière.

Partager sur Facebook
2,605 2.6k Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Pexels