Nouvelles : Une mère croit que son fils fait une sieste sur le divan et réalise qu'il est mort.

Une mère croit que son fils fait une sieste sur le divan et réalise qu'il est mort.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1 1 Partages

Une mère qui pensait que son fils bien-aimé dormait sur le divan a réalisé avec horreur qu'il était mort.

Le jeune homme de 31 ans nommé Saman-Jon 'Shammy' Shamsaee est mort vendredi dernier dans la demeure qu'il partageait avec sa maman, Debbie Heshmatpasand.

Selon ce que rapporte le Hull Live, la mère âgée de 50 ans était convaincue que son fils s'était tout simplement endormi dans le salon.

Mais au moment de vérifier le pouls de son fils, la mère a aussitôt réalisé que son fils ne respirait plus du tout.

La mère s'est empressé d'alerter un voisin qui est ambulancier, mais même malgré les tentatives de réanimer le jeune homme, le voisin n'a rien pu faire pour lui. Il était malheureusement trop tard.

Les parents de Saman-Jon sont encore sous le choc du départ inattendu de leur fils, mais malgré tout, ceux-ci souhaitent à tout prix rendre hommage à sa mémoire.

La mère revient sur les événements ayant précédé le décès de Saman-Jon: "Je suis monté en haut pour aller au lit, puis je suis redescendu pour aller vérifier s'il allait bien et il était dans un sommeil profond dont il ne se réveillerait jamais. Il avait l'air si calme et paisible. Il était un garçon si adorable avec un grand coeur et il me manquera jusqu'à la fin de mes jours. Mais je sais qu'il est maintenant en paix et qu'il est entouré de gens qu'il aimait."

Saman-Jon avait fait des études à l'Université de Huddersfield et il spécialisait dans les lois ainsi que la comptabilité. 

Le jeune homme pratiquait aussi le culturisme, en plus d'aider son père, Mohsen Shamsaee, qui est propriétaire d'un restaurant.

C'est un double choc pour le père de 60 ans qui s'apprêtait à aider bientôt son fils à ouvrir son propre bar. Le père se dit complètement dévasté à l'idée que son fils n'ait jamais eu le temps de réaliser son souhait le plus précieux.

Saman-Jon était très apprécié de ses proches et de sa communauté et il avait même la réputation d'être une personne très généreuse. À titre d'exemple, il donnait fréquemment de l'argent aux mendiants. Par ailleurs, Saman-Jon se faisait toujours un devoir de venir en aide à ceux et celles qui souffraient d'intimidation en leur offrant notamment une protection.

Les rapports d'autopsie laissent croire jusqu'ici que Saman-Jon serait mort de causes naturelles. Les pistes quant à une éventuelle surdose ou une réaction à un médicament ont été écartées. 

Les funérailles de Saman-Jon auront lieu le 25 septembre.

Partager sur Facebook
1 1 Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Courtoisie