Nouvelles : Une pratique sexuelle très dangereuse se répand comme la peste!

Une pratique sexuelle très dangereuse se répand comme la peste!

C'est très inquiétant!

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,798 1.8k Partages

Une nouvelle pratique sexuelle a de quoi alarmer bien des gens. Le stealthing, ou le fait qu'un homme retire son condom durant l'acte sans demander la permission, est un phénomène de plus en plus fréquent, tant chez les hétérosexuels que chez la communauté LGBTQ. 

Selon une étude américaine réalisée par Alexandra Brodsky pour le Journal du genre en droit de Columbia, cette pratique inquiétante est plus courante qu'il n'y paraît. L'auteure de l'étude a commencé ses recherches en 2013, après avoir réalisé que plusieurs de ses amies avaient subi un viol de cette façon.

Le Huffington Post rapporte que l'étude s'est penchée sur des communautés d'internautes se portant à la défense de cette pratique comme un « droit » pour les hommes de « propager leur semence », tant dans les relations gaies qu'hétérosexuelles. L'auteure de l'étude a cité en exemple des hommes enseignant à d'autres les meilleurs moyens de pratiquer le stealthing sans se faire prendre sur le fait. Plusieurs offrent des conseils, tandis que d'autres donnent leur soutien aux adeptes de cette pratique. 

Selon les informations recueillies par le Huffington Post auprès de l'experte en Sexe et relation à la marque de condoms Durex, Alix Fox, cette pratique trouverait également des adeptes auprès des femmes.  « J’ai entendu parler de femmes qui pratiquaient aussi le stealthing , en compromettant l’efficacité des condoms, en les perçant avec des trous difficiles à voir avec des aiguilles ou en les secouant/écrasant secrètement, afin de tomber enceintes », a-t-elle confié au Huffington Post.

Le phénomène n'est toutefois pas encore documenté au Québec et au Canada.

Partager sur Facebook
1,798 1.8k Partages

Source: Huff Post · Crédit Photo: iStock