Nouvelles : Voici pourquoi il y a des petites boucles sur les petites culottes de femme, ce n'est pas si anodin que ça!

Voici pourquoi il y a des petites boucles sur les petites culottes de femme, ce n'est pas si anodin que ça!

Savez-vous à quoi ils servent?

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
219 219 Partages

Ce petit nœud sur la culotte des femmes et des filles est facile à oublier. On remarque à peine cette petite boucle qui semble si anodine.

S’il ne sert qu’à décorer, pourquoi est-il là ? Pourquoi demeure-t-il là malgré les années ?

C’est une histoire de stéréotypes bien ancrés.

Déjà, la boucle délicate est associée à la féminité et « permet » de dissocier les slips des garçons des culottes de filles.

Mais les culottes n’ont pas toujours fait partie de l’attirail féminin. Les femmes ne portaient rien sous leur jupon au courant du XIXe siècle. Les hommes portaient la culotte, mais il s’agissait d’un vêtement, était visible et boutonnée. Mais dès le XIXe siècle, les « pantalons de lingerie » gagnent en popularité, avec l’arrivée de la crinoline dans les années 1850, afin de conserver de la pudeur, car les larges robes se soulevaient facilement. L’élastique n’existant pas encore, on ajustait les premières culottes avec une lanière ou un cordon.

La boucle sur votre culotte, mesdames, est une réminiscence de ces premières culottes. Mais pas seulement, car au XVIIe et XVIIIe siècle, avec l’avènement des corsets, existait des nœuds décoratifs qui rappelaient les nœuds utilitaires, afin d’embellir l’objet. Le sous-vêtement devait être décoratif car il était porté pour aussi être montré au partenaire.

Le laçage était partie intégrante de l’habillement et quand les femmes purent s’habiller seules car la mode n’était plus aux laçages complexes dans le dos, continuer de se faire habiller et déshabiller était un signe de haut-rang social. Dans l’intimité, c’était comme déballer un cadeau. En Asie, le nœud est là pour ajouter de la valeur aux produits de grande distribution, du moins, c’est comme cela que le perçoivent les marques, afin de donner l’impression d’acheter un produit de luxe.

Mais les nœuds et boucles ont d’autres avantages, permettant de camoufler des points mal finis, par exemple sur le soutien-gorge. Afin d’agencer le tout, on en met un sur le soutien-gorge et un sur la culotte, afin d’ajouter une touche de finition.

Il fait aussi partie de l’érotisme, faisant la distinction entre la peau et le vêtement, se situant entre ce qui est visible et n’est pas visible. Un jeu de semblants somme toute.

Entre l’infantilisation, l’objectification et la sexualisation, ce nœud est bien loin d’être innocent, et aujourd’hui encore, il dissimule la pauvreté qualitative des dessous et continue de mettre l’accent sur les différences entre hommes et femmes.

Partager sur Facebook
219 219 Partages

Source: BuzzFeed · Crédit Photo: BuzzFeed