Alain Delon se dit « complètement anéanti » après le décès de Jean-Paul Belmondo

« C'est une partie de ma vie, on a débuté ensemble il y a 60 ans »

Ayoye
Alain Delon se dit « complètement anéanti » après le décès de Jean-Paul Belmondo

Le comédien Alain Delon a confié être « complètement anéanti » à la suite du décès de Jean-Paul Belmondo.

C’est lundi, à Paris, que la légende du cinéma Jean-Paul Belmondo est décédée à l’âge de 88 ans.

Alain Delon, qui a souvent été présenté comme étant un rival de M. Belmondo, a toutefois partagé l’affiche avec le légendaire comédien à cinq reprises, dont le film Borsalino, en 1970.

Visiblement bouleversé par le départ de M. Belmondo, M. Delon a fait part de sa tristesse en déclarant : « Je suis complètement anéanti. Là je vais essayer de m'accrocher pour pas faire la même chose dans cinq heures... Remarquez, ce serait pas mal si on partait tous les deux ensemble. C'est une partie de ma vie, on a débuté ensemble il y a 60 ans. »

Au sujet de cette prétendue adversité entre les deux stars du cinéma français, M. Belmondo avait précisé dans son autobiographie Mille vies valent mieux qu'une : « Le hasard nous a épargnés en nous évitant la concurrence. Le seul rôle que je devais tenir et qu'il aura finalement eu sera celui de Monsieur Klein. Et encore, nous ne serons pas en lice en même temps. Il était parfait dans la peau de cet homme traqué par les nazis, bien mieux que je ne l'aurais été. »

En 1998, lors de la promotion du film Une chance sur deux, qui réunissait les deux stars après 28 ans, M. Delon avait affirmé au sujet de son supposé rival : « On a suivi deux carrières tout à fait parallèles, Jean-Paul dans un cinéma un peu différent du mien: moi un cinéma noir, un cinéma d'action, comme lui aussi, mais moins dans la comédie. Ça fait 40 ans qu'on tient une certaine place dans le cinéma français. […] Ça fait 40 ans qu'on court un marathon ensemble, et une fois ou l'autre, l'un est en tête, l'autre second. Mais ce qui compte, c'est l'arrivée, et nous arriverons ensemble, nous passerons la ligne d'arrivée ensemble. Ça fait 40 ans qu'on ne se quitte pas et on se connaît tellement bien, parce qu'on s'est tellement pratiqué au cours de cette carrière, au long de ces films successifs que nous avons fait ensemble, sans jamais être antagonistes, sauf dans les scénarios. »

Rappelons enfin que les deux comédiens avaient partagé l’affiche ensemble pour la toute première fois en 1958 pour le film Sois belle et tais-toi.