Conor McGregor publie un message stupide au sujet de la vaccination et le supprime rapidement.

Il a regretté.

Ayoye
Conor McGregor publie un message stupide au sujet de la vaccination et le supprime rapidement.

Le combattant professionnel Conor McGregor a dû supprimer très rapidement un tweet qui véhiculait de la désinformation au sujet de la pandémie et du vaccin contre la COVID-19.

Alors que Conor McGregor a sévèrement critiqué le gouvernement il y a quelques jours à propos de la réintroduction de plusieurs mesures sanitaires, voilà que celui qu'on surnomme The Irishman s'est en pris cette fois-ci au taux d'efficacité du vaccin en déclarant sur Twitter: "Les vaccins n’ont pas fonctionné pour arrêter cela. Plus vacciné que jamais. Plus de cas que jamais."

Le combattant a eu le temps de recueillir près de 10 000 mentions "j'aime" sur son tweet avant de le supprimer.

En Europe, la vague actuelle de COVID-19 a forcé les autorités à réintroduire plusieurs restrictions afin d'épargner le réseau de la santé.

Plusieurs experts disent croire que la couverture vaccinale insuffisante et le variant Delta ont joué un rôle important dans cette explosion de cas.

De nombreuses organisations ont démontré au cours des derniers mois que le vaccin fait partie des solutions permettant de réduire les taux d'hospitalisation.

En Irlande, c'est plus de 90 % de la population éligible qui est entièrement vaccinée. Au cours des derniers jours, des rumeurs ont toutefois laissé entendre que le pays pourrait retourner en confinement avant Noël.

Le directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Hans Kluge, a d'ailleurs déclaré qu’il pourrait y avoir jusqu’à un demi-million de décès sur le continent d’ici mars si les choses ne s'amélioraient pas: "La COVID-19 est redevenue la première cause de mortalité dans notre région. Nous savons ce qu’il faut faire."

Du côté de la République tchèque et de la Slovaquie, de nouvelles restrictions sur les personnes non vaccinées ont été introduites, tandis que l’Autriche a annoncé un nouveau confinement pour réduire leurs taux d’infection.