Jennifer Aniston plus resplendissante que jamais dans un bikini miniature sur le cover d'un magazine

« À ce stade, je n’ai plus rien à cacher »

Ayoye

C'est littéralement une mise à nu qu'a faite Jennifer Aniston dans le magazine Allure. L'actrice a abordé son divorce d'avec Brad Pitt et son envie restée vaine de fonder une famille, rapporte le Journal de Montréal

« À ce stade, je n’ai plus rien à cacher », a raconté la comédienne de Friends

Le magazine a publié de nombreuses et magnifiques photos de la comédienne, de même que des détails sur sa rupture avec l'acteur de Légende d'automne

« Et la raison pour laquelle mon mari m’a quittée, pourquoi nous avons rompu et mis fin à notre mariage, c’est parce que je ne voulais pas lui donner d’enfant. Cela était des mensonges absolus. Je n’ai rien à cacher à ce stade », a confié Jennifer Aniston. Rappelons qu'à l'époque, plusieurs magazines à potins l'accusaient d'être trop égoïste pour délaisser sa carrière et fonder une famille. 

« J’essayais de tomber enceinte. C’était une route difficile pour moi, la route de la fabrication de bébés. C’était vraiment dur. Je passais par la fécondation in vitro, je buvais des thés chinois, etc. J’aurais donné n’importe quoi pour que quelqu’un me dise : “faites-vous une faveur, congelez vos œufs” », a-t-elle ajouté.

La comédienne a également abordé le moment difficile qui a suivi le divorce de ses parents. « J’ai pardonné à ma mère, j’ai pardonné à mon père, j’ai pardonné à ma famille », résume-t-elle. 

Jennifer Aniston ne ferme pas la porte à un autre mariage, mais cela ne fait pas du tout partie de ses plans. « Il ne faut jamais dire jamais, mais je n’ai aucun intérêt. J’aimerais avoir une relation. Qui sait ? », dit-elle. 

La vedette déteste également les réseaux sociaux et a rejoint Instagram uniquement dans le but de faire la promotion de ses produits capillaires LolaVie. « Je ne suis pas bonne dans ce domaine. C'est de la torture pour moi », résume-t-elle.

« Je vais arrêter de dire que je ne peux pas écrire. J’ai passé tellement d’années à protéger mon histoire de fécondation in vitro [...] Le monde a créé des récits qui sont faux, alors pourquoi ne pas dire moi-même la vérité ? Je me sens comme si je sortais de l’hibernation. Je n’ai rien à cacher », ajoute l'actrice.