La fille de l'UQAM a dépensé plus de 60 000 $ en chirurgie esthétique et elle n'aime toujours pas son corps

« Les gens me croient pas mais je déteste mon corps »

Ayoye

Hélène Boudreau, alias la fille de l'UQAM, était de passage sur les ondes de QUB radio ce mardi pour se confier au micro de Sophie Durocher. Encore une fois, la jeune femme a fait preuve d'une grande transparence dans une entrevue sans langue de bois...

« On parle de vous pour une raison complètement différente, c'est que vous voulez sensibiliser les jeunes femmes, parce que vous vous êtes fait retirer des implants mammaires que vous aviez, quel message vous voulez lancer aux jeunes femmes ? », lui demande Sophie Durocher en début d'entrevue.

« Les chirurgies esthétiques, c'est très complexe. C'est jamais parfait. On s'imagine que payer une chirurgie, magasiner son chirurgien, après ça va être toute beau comme on s'imagine... Mais l'imagination nous joue vraiment beaucoup de tours parce que moi j'en suis la preuve. J'ai dépensé au-dessus de 60 000 $ en opération. Puis j'aime toujours pas mon corps », affirme Hélène Boudreau. 

Crédit photo: Capture d'écran site web QUB radio

« L'ironie là-dedans, c'est que mon corps c'est mon outil de travail. Les gens me croient pas mais je déteste mon corps. J'utilise la chirurgie esthétique pour maquiller ce mal-être que j'ai en dedans de moi puis ça marche toujours pas », ajoute celle que l'on surnomme la fille de l'UQAM.

Vous pouvez écouter l'entrevue complète d'Hélène Boudreau par Sophie Durocher en cliquant ici. En prime, vous aurez droit, au tout début de l'émission, à un lapsus hilarant de l'animatrice..!