Les enquêtes contre Patrick Bruel pour agression et harcèlement sexuels classées sans suite

Deux masseuses avaient porté plainte contre lui

Ayoye
Les enquêtes contre Patrick Bruel pour agression et harcèlement sexuels classées sans suite

Les enquêtes préliminaires qui avaient Patrick Bruel dans leur collimateur pour agression, exhibition et harcèlement sexuels ont été classées sans suite en décembre dernier, rapportait vendredi l'Agence France-Presse, citant une source proche de l'enquête. 

Rappelons que deux enquêtes avaient été ouvertes à l'endroit du chanteur, après deux plaintes de deux massothérapeutes pour des faits qui remonteraient à 2019. Les premiers à Perpignan pour agression sexuelle, les deuxièmes à Ajaccio, pour exhibition et harcèlement sexuels. 

Dans le premier cas, une femme âgée d'une trentaine d'années accusait l'interprète de Casser la voix d'agression sexuelle durant une séance de massage dans un hôtel, en juillet 2019. 

Les autres allégations seraient survenues lorsque le chanteur se trouvait dans un hôtel en Corse. « Ce que Patrick Bruel a fait n'est pas juste déplacé, c'est interdit », avait confié la deuxième plaignante au Parisien en octobre 2019. 

Les enquêteurs ont également recueilli les témoignages d'autres femmes pour des accusations similaires remontant jusqu'à 2008. 

Mais le 22 décembre dernier, les deux enquêtes ont été classées sans suite, de même qu'un signalement des autorités suisses à la justice française, « en l'absence d'éléments permettant de caractériser une infraction pénale », a fait savoir une source bien au fait de l'enquête.