Showbiz : Un présentateur de télé coupe la robe d'une animatrice, mais quand il s'approche de sa poitrine, tout le monde est choqué.

Un présentateur de télé coupe la robe d'une animatrice, mais quand il s'approche de sa poitrine, tout le monde est choqué.

Elle s'est retrouvée à moitié nue

Publié le par Ayoye dans Showbiz
Partager sur Facebook
37 37 Partages

Une polémique a éclaté après qu'un présentateur ait découpé la robe d'une animatrice à la télévision espagnole...

La séquence controversée a été diffusée sur une chaine locale en Andalousie. On y voit le présentateur Juan y Medio découper la robe de sa co-animatrice Eva Ruiz contre sa volonté.

Son acharnement provoque l'intervention d'une membre de l'équipe qui vient couvrir l'animatrice. 

La séquence a déclenché une grosse polémique suite à sa diffusion. Une députée parlementaire andalouse a dénoncé sur Twitter le comportement sexiste du présentateur.

"Et si nos enfants changent de chaîne et tombent là-dessus à la télé publique andalouse? Ils penseront que c'est amusant de faire la même chose à d'autres filles? " écrit-elle.

Une plainte a été déposée auprès du conseil audiovisuel d'Andalousie. Le présentateur Juan y Medio a admis une erreur mais s'est défendu de tout sexisme.

Selon lui, il s'agissait d'une vengeance après que l'animatrice ait découpé l'un de ses pantalons hors-plateau.

La chaine a annoncé que le présentateur et son équipe devront participer à un stage de rééducation à l'égalité.

La victime de cette blague douteuse a cependant pris la défense de Juan y Medio : "Lamentable l'utilisation que certains peuvent faire de cette blague entre Juan et moi. Je rappelle simplement que 90% de notre équipe est composée de femmes. Je refuse de donner à quiconque le 'pouvoir' de me faire passer pour une victime. Je suis heureuse de travailler avec Juan y Medio que, en passant, j'aime pour plein de raisons, dont entre autres son comportement exemplaire avec toutes les femmes ." a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Partager sur Facebook
37 37 Partages

Source: BFM · Crédit Photo: Twitter