Vidéos : Il ramène le bébé d'un inconnu à la maison, mais quand sa femme regarde de plus près, elle voit que quelque chose cloche!

Il ramène le bébé d'un inconnu à la maison, mais quand sa femme regarde de plus près, elle voit que quelque chose cloche!

Quand la mère voit ça, elle sait que quelque chose cloche!

Publié le par Ayoye dans Vidéos
Partager sur Facebook
3,777 3.8k Partages

Mark quittait le Metropolitan Ministries de Pasco County en Floride, lorsqu’il a été choqué par ce qu’il a vu en dehors de l’immeuble. Deux jeunes garçons crasseux, portant seulement des couches, étaient assis sur des rebuts. Enfants d’une famille sans-abri, l’un a deux ans, l’autre sept mois.

Ronnie Stewart, pasteur de l’église Refuge, et son épouse Krystal, ont entendu parler d’eux, puis réalisé qu’il s’agissait des enfants d’une famille fréquentant souvent leur soupe populaire.

« Nous avions le cœur brisé alors que le soir tombait et s’annonçait une tempête, » écrit Krystal. « Nous avons commencé à imaginer la nuit qu’auraient ces enfants alors que nous étions sur le point de rentrer dans notre maison, chaude et sèche. »

Même s’ils ont déjà trois enfants, ils savaient qu’ils ne pouvaient laisser ces garçons souffrir dehors. Ils ont convaincu les parents de les laisser les ramener à la maison au moins pour la nuit, afin de les laver, leur offrir une nuit récupératrice et à manger. Krystal a réalisé à quel point la vie des enfants était difficile. Ceux-ci étaient couverts de piqûres d’insectes et la peau de leurs pieds pelait. 

Le dimanche suivant, Ronnie et Krystal quittaient après le service de l’église quand les parents des garçons les ont approchés. Ce qu’ils allaient leur demander et leur réponse changerait leur vie à jamais.

Krystal raconte leur histoire…

« Laissez-moi commencer du début. Nous avons mis sur pied une église appelée Refuge, localisée dans le comté de Pasco en Floride, où nous avons une grande population de sans-abris. Nous savions que cette communauté souffrait, alors nous avons plongé et commencé à aider comme nous le pouvions. Nous collaborons avec Metropolitan Ministries, servant des repas chauds à l’église deux fois la semaine (les mardis et samedis) pour les itinérants. En quelques mois, nous nourrissions 500 personnes par semaine et offrions des vêtements et produits de soin gratuits. »

« Vendredi le 6 novembre, nous travaillions toute la journée à l’église et je ne pouvais m’empêcher de remarquer le visage d’un bambin nous regardant à travers les portes vitrées. Son plus jeune frère était attaché dans une poussette pendant environ 10 heures cette journée-là. Ça m’a brisé le cœur. J’ai reconnu les parents, ils venaient à notre programme de soupe populaire depuis quelques semaines. La famille et un autre homme campaient sous un auvent de l’église pendant la journée. Il était évident à ce moment que les enfants étaient dans le besoin, et je savais que nous étions dans cette communauté pour aller au-devant des besoins des autres.

Nous nous inquiétions alors que le soir tombait et qu’une tempête se préparait. Nous avons commencé à imaginer la nuit horrible que ces enfants étaient sur le point d’avoir alors que nous nous préparions à rentrer dans une maison chaude et douillette. »

« J’ai demandé à mon mari « Comme les parents sont défoncés et refusent d’aller dans un refuge, ne devrions-nous pas leur demander s’ils veulent que l’on emmène les bébés pour un bain chaud et un lit cette nuit ? »

« Ils ont dit oui… » étaient les prochains mots que j’ai entendus.

Sans hésitation, ils ont mis un vieux polo bleu sur le bambin et m’ont tendu le bébé dans le siège d’auto. J’ai demandé aux parents le nom des enfants, réalisant que je l’ignorais totalement. Après 5 minutes sur la route, la pluie a commencé à tomber et je ne pouvais que fixer dans le miroir, stupéfaite et soulagée que Dieu ait permis à ces enfants de trouver refuge et choisi que ce soit notre maison.

Après les avoir ramenés à leurs parents samedi, nous avons prié en famille, pour que Dieu protège les petits garçons et leur permette de toujours trouver refuge (ignorant que ça pourrait être nous). »

« Alors que nous quittions l’église dimanche matin, la famille nous a approchés avec leur travailleur social dans le stationnement. Ils nous ont dit qu’après enquête, le travailleur social a décidé que les garçons seraient retirés à leurs parents.

Les parents nous ont demandé si nous voulions les accueillir temporairement, pour éviter les familles d’accueil et avaient besoin d’une réponse immédiate. C’était il y a cinq mois et était si imprévu et inattendu que c’en est devenu une magnifique bénédiction pour notre famille. »

« Nous sommes maintenant face à la décision d’adopter les garçons ou les placer en famille d’accueil. Nous sommes persuadés que Dieu les a placés avec raison dans nos vies, pour que nous les aimions comme les nôtres. On ne peut nier le sens de l’humour de Dieu ; mon mari rit alors qu’il se rappelle la conversation que l’on a eu la journée avant de les rencontrer. J’en étais à ma 6e semaine de convalescence après une hystérectomie suite à une bataille contre un cancer, et ai dit tristement « Bien, les enfants c’est fini pour nous ! »

Avec les formulaires de consentement déjà signés, nous finalisons maintenant le processus d’adoption légale des garçons et les intégrons officiellement à notre famille. »

« Merci à tous pour vos prières et votre soutien. Comme nous n’étions pas une famille d’accueil, nous n’avons pas reçu d’aide de l’état pour prendre soin de ces garçons. Pour ceux qui ont demandé pour nous de mettre en place une page GoFundMe, c’est un honneur. Vous faites partie de notre miracle familial.

Même si les garçons sont à notre charge, la finalisation demande des frais de dossier, de cour et d’avocat avoisinant les 10 000$.

Nous prions pour que notre histoire inspire d’autres à prendre de tels élans généreux quand le moment se présente. »

Quelle générosité de la part de Ronnie et Krystal ! Puisse les enfants vivre heureux avec eux !  

Partager sur Facebook
3,777 3.8k Partages

Source: littlethings.com/pastor-adopts-boys · Crédit Photo: Twitter / Pastor Ronnie Stewart - Go Fund Me / Stewart Adoption