Vidéos : Un porte-avions américain se dirige vers la Corée...

Un porte-avions américain se dirige vers la Corée...

La Corée du Nord, une menace sérieuse?

Publié le par Ayoye dans Vidéos
Partager sur Facebook
936 936 Partages

Depuis samedi, un porte-avions américain et sa flotte se dirigent vers la péninsule coréenne. «Le commandement américain dans le Pacifique a ordonné au groupe aéronaval autour du porte-avions USS Carl Vinson d'être à disposition et présent dans l'ouest du Pacifique, et ce par mesure de précaution,» déclarait le commandant Dave Benham, porte-parole du commandement américain, tout en précisant que «la menace numéro un dans la région reste la Corée du Nord, en raison de son programme de missiles irresponsable, déstabilisateur et imprudent, et de la poursuite (de ses recherches) en vue de disposer d'armes nucléaires».

Dans le groupe dépêché sur place se trouvent le porte-avions Carl Vinson, de la classe des porte-avions Nimitz, son escadron aérien, deux destroyers lanceurs de missiles et un croiseur lanceur de missiles.

Initialement, il devait faire escale en Australie, mais a plutôt pris la route du Pacifique Ouest depuis Singapour.

Cela fait déjà cinq tests nucléaires qu’a effectués la Corée du Nord, dont deux en 2016. Les images satellites analysées par les experts de 38 North suggèrent que le régime actuel de Pyongyang serait en préparation pour un sixième essai. Et tout laisse penser aux services de renseignement américains que la Corée du Nord pourrait disposer d’un missile à tête nucléaire capable de frapper les États-Unis d’ici moins de deux ans. D’ailleurs, Pyongyang a tiré un missile balistique mercredi, qui s’est abîmé en mer du Japon, à la veille de la première rencontre entre Trump et Jinping.

Le président Trump et son homologue chinois Xi Jinping ont longuement discuté en Floride, à Mar-a-Lago, jeudi et vendredi dernier. Trump lui aurait alors demandé de faire pression sur Kim Jong-Un pour faire cesser le programme d’armement nucléaire.

Or, le président américain a déjà menacé le régime de Pyongyang d’une action unilatérale, encore plus crédible depuis la frappe de jeudi soir sur la base aérienne d’où auraient décollé les avions syriens supposément responsables d’une attaque chimique sur le village de Khan Cheikhoun. Une attaque considérée par la Corée du Nord comme un « acte d’agression intolérable. »

Partager sur Facebook
936 936 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: AFP