Bloqueur de pub détecté

C’est grâce aux publicités que nous pouvons vous offrir le contenu que vous aimez tout à fait gratuitement. Pour continuer à voir le contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités SVP.

Chaleureuse nouvelle pour les Québécois qui n'ont pas hâte que l'hiver s'installe pour de bon

Bonne nouvelle pour les gens qui ne veulent pas d'un hiver long et froid

Maxime Albors

Alors que plusieurs secteurs de la province auront le droit à un Noël vert cette année, MétéoMédia a dévoilé des prévisions davantage précises pour l'hiver 2024 et disons-le, les Québécois qui ne veulent pas d'un hiver long et froid devraient être satisfaits. 

La chaîne de télévision a fait appel à l'expertise du météorologue Réjean Ouimet pour appuyer ses prévisions.

Dans un premier temps, il revient sur les récents événements météorologiques qui ont marqué les dernières semaines tout en précisant que l'hiver va continuer à mettre du temps à se mettre en place.

« L’hiver a montré des signes contradictoires qui se sont traduits par des tempêtes intenses », rappelle-t-il. Selon lui, jusqu'au mois de janvier, les Québécois vont avoir l'impression que l'hiver s'enligne pour être doux.

Crédit photo: Capture d'écran MétéoMédia

Alors, quand est-ce que le froid va véritablement s'installer dans la province ? « Difficile de déterminer une date précise puisque le virage vers le froid est reporté constamment », indique Réjean Ouimet.

Toutefois, le météorologue précise qu'il faut s'attendre à un mois de janvier froid comme on est habitué même si on aura droit à « des redoux typiques de janvier ». 

Crédit photo: Capture d'écran MétéoMédia

MétéoMédia indique que le sud de la province devrait être relativement épargné par les grosses tempêtes même s'il devrait y en avoir quand même.

« Le dôme de chaleur se sera repositionné à l’ouest des Grands Lacs. Ce qui limite les apports en air du sud vers les régions de l’est du Canada. Les tempêtes davantage possibles au sud du Québec vers la côte est et les provinces maritimes sont susceptibles d’amener de la neige. Celle-ci sera périphérique, donc pas de quantités astronomiques pour le Québec. Par contre, tel que mentionné lors de notre aperçu initial de l’hiver, un écart vers le nord d’une forte tempête demeure une possibilité, mais pas la règle », détaille Réjean Ouimet.

Crédit photo: Capture d'écran MétéoMédia

MétéoMédia souligne que c'est au mois de février que les Québécois vont vraiment goûter au froid. 

« Février devrait voir le vortex et l’alignement des conditions de plus grands froids cibler les régions du Québec. Cet hiver, février risque d’être le mois le plus froid. Le contexte météo sera plus enclin à causer des chutes de neige », souligne Réjean Ouimet.

Le météorologue ajoute qu'il se peut que l'hiver ne s'éternise pas trop longtemps au Québec. 

« Toutefois, rien ne nous permet de penser que l’hiver va perdurer longtemps en mars. Le temps de subir une de ces fameuses bordées de fin de saison et on devrait pouvoir tourner la page sur l’hiver avant l’équinoxe du printemps 2024, le 19 mars », indique-t-il.

Crédit photo: Capture d'écran MétéoMédia