Bloqueur de pub détecté

C’est grâce aux publicités que nous pouvons vous offrir le contenu que vous aimez tout à fait gratuitement. Pour continuer à voir le contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités SVP.

On sait maintenant à quoi va ressembler le printemps qui s'en vient et ça devrait vous plaire

Une annonce qui devrait réjouir de nombreux Québécois !

Ayoye

Ceux et celles qui raffolent des joies de l'hiver devront probablement prendre leur mal en patience, car le printemps ne devrait pas laisser beaucoup de place à une revanche de l'hiver.

Selon Chris Scott, météorologue en chef de MétéoMédia, le printemps ne sera pas propice à un retour du froid: «Plusieurs régions connaîtront l'un des hivers parmi les plus doux jamais observés, ce qui s'aligne bien avec le contexte El Niño des derniers. Le contexte météorologique n'est pas favorable aux descentes d'air froid intenses et prolongées sur le continent au printemps, mais quelques évènements qui nous donneront l'impression de revenir en arrière nous attendent ici et là.»

Le chef de service de la météorologie à MétéoMédia, André Monette, est du même avis que son collègue: «Beaucoup de régions au Québec ont souffert du manque de neige pour les activités extérieures cet hiver. Au lieu de se rattraper en mars, les températures pencheront vers la douceur qui dominera dans l'est du pays, rendant le couvert de neige encore plus précaire. Combiné avec un temps doux et sec aussi prévu durant les prochains mois, le risque de feux de forêt et de sécheresse sera particulièrement à surveiller en deuxième moitié de saison.»

Crédit photo: Groupe CNW/Pelmorex Corp

Non seulement le printemps 2024 s'annonce hâtif pour le Québec, mais les experts disent s'attendre à des températures clémentes pour la majorité de la saison. Outre quelques courtes poussées d'air arctique qui pourraient survenir en première moitié de saison, le printemps sera donc principalement doux.

Crédit photo: Groupe CNW/Pelmorex Corp

Quelques épisodes neigeux importants pourraient survenir, mais ceux-ci ne devraient pas être fréquents. De plus, comme les précipitations seront moins importantes que la normale et étant donné que le couvert neigeux est déficient, le risque d'inondation devrait être plutôt bas ce printemps.

Rappelons enfin qu'il faudra porter une attention particulière aux feux de forêt dans l'Ouest canadien dès le printemps.

Au cours des prochaines semaines, la population canadienne devra porter une attention particulière aux prévisions quotidiennes alors que la météo et les conditions routières seront amenées à changer subitement. Il est possible de consulter les prévisions en visitant meteomedia.com ou en téléchargeant l'application MétéoMédia disponible pour iOS et Android.

Les prévisions printanières détaillées, incluant les prévisions régionales, les cartes et les tableaux, peuvent être consultées au meteomedia.com.