Bloqueur de pub détecté

C’est grâce aux publicités que nous pouvons vous offrir le contenu que vous aimez tout à fait gratuitement. Pour continuer à voir le contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités SVP.

Deux mères auraient été droguées et violées dans un centre de villégiature dans le Sud

Un voyage qui a tourné au cauchemar pour les deux femmes.

Ayoye

Deux mères du Kentucky, aux États-Unis, affirment qu'elles auraient été droguées et violées aux Bahamas dimanche.

Selon ce qu'ont indiqué Amber Shearer et Dongayla Dobson, c'est en plein jour, alors qu'elles avaient décidé d'aller à la plage qu'elles ont subi une agression traumatisante.

Les deux amies de longue date ont partagé leur horrible expérience au New York Post afin de mettre en garde d'autres femmes.

Amber et Dongayla se trouvaient sur une plage de Grand Bahama lorsqu'un employé du centre de villégiature leur a offert deux verres pour le prix d'un.

Les deux femmes ont accepté la proposition de l'employé, mais elles ont rapidement constaté que les boissons étaient plus fortes que prévu.

Quelques minutes plus tard, Amber et Dongayla ont envoyé des vidéos à leurs proches restés au pays et ceux-ci se sont inquiétés puisque les deux femmes semblaient être fortement intoxiquées.

Amber a expliqué à l'émission «Cuomo» de NewsNation: «Moins de quelques [gorgées] après le deuxième verre, nous avons su que quelque chose n'allait pas. Quelque chose n'allait pas du tout.»

Les deux amies ont décidé d'aller à la recherche de coquillages afin de les rapporter à leurs enfants, puis c'est à ce moment qu'un employé du centre de villégiature leur aurait proposé de leur montrer le meilleur endroit pour trouver des coquillages.

Amber a expliqué que l'instant d'après, elle se réveillait alors qu'elle était agressée par un employé en uniforme: «Je suis revenue à moi alors que j'étais en train de me faire violer.»

Les deux mères ont subi des analyses toxicologiques et celles-ci ont révélé la présence de multiples drogues, dont des benzodiazépines.

Les deux suspects ont été identifiés et accusés de l'agression grâce aux images de surveillance.

Selon ce qu'a appris Amber, l'un des agresseurs travaillait pour le complexe depuis moins d'une semaine.

Les deux hommes qui ont été arrêtés sont âgés de 40 et 54 ans.

Les deux mères affirment que les policiers locaux n'ont pas administré les kits de test de viol appropriés malgré leurs demandes, tandis que Carnival ne les a informées qu'après leur horrible agression de l'avis de voyage du département d'État américain pour les Bahamas.

En effet, le 26 janvier dernier le département d'État avait émis un avis de niveau 2, qui conseille aux voyageurs américains de «faire preuve d'une prudence accrue» lorsqu'ils se rendent aux Bahamas en raison de la criminalité et de la violence entre gangs.