Bloqueur de pub détecté

C’est grâce aux publicités que nous pouvons vous offrir le contenu que vous aimez tout à fait gratuitement. Pour continuer à voir le contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités SVP.

Éclipse solaire totale du 8 avril: le danger est réel

Une médecin lance un important avertissement à la population

Maxime Albors

Alors que l'éclipse solaire totale du 8 avril approche à grands pas, des experts insistent sur l'importance de porter des lunettes de protection de qualité, rapporte TVA Nouvelles.

C'est le cas de la Dre Cynthia Qian, chirurgienne en ophtalmologie au CHU Sainte-Justine, qui a fait une entrevue à l’émission Le Québec MatinElle affirme qu'il est primordial d'avoir des lunettes certifiées ISO 12312-2 pour pouvoir regarder l'éclipse solaire totale en toute sécurité.

« La réalité c’est qu’il y a beaucoup de lunettes en rupture de stock. Je recommande de regarder l’éclipse de façon indirecte... Pendant le moment approprié de l’observation, il faut absolument avoir le filtre approprié si on veut regarder directement vers le soleil », indique-t-elle.

Crédit photo: Adobe Stock

Elle explique qu'habituellement « les yeux ont le réflexe de vous protéger contre les rayons du soleil très forts ». Toutefois, au cours d'une éclipse solaire totale, cela se passe différemment: « la lumière du soleil est tamisée par le fait que la lune le bloque, mais au moment de l’éclipse totale, ces rayons sont assez forts pour endommager vos yeux ».

La Dre Cynthia Qian qu'il y a de réels risques de s'endommager la rétine si vous regardez l'éclipse solaire totale sans une protection adéquate. Cela peut « brûler les cellules très fragiles dans le fond de l’œil et de façon permanente, puisqu’ils ne sont pas régénérables », prévient-elle.

Les conséquences peuvent être très importantes. « Ce n’est pas une perte de vision totale, mais la partie centrale qu’on utilise pour regarder la télévision et faire de la lecture peut être abimée de façon permanente », souligne la chirurgienne en ophtalmologie au CHU Sainte-Justine.