Bloqueur de pub détecté

C’est grâce aux publicités que nous pouvons vous offrir le contenu que vous aimez tout à fait gratuitement. Pour continuer à voir le contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités SVP.

La SQDC lance une sauce à poutine au pot

Il est désormais possible de se procurer de la sauce à poutine au pot sur les tablettes la SQDC

Ayoye

Il est désormais possible de se procurer de la sauce à poutine au pot sur les tablettes la Société québécoise du cannabis (SQDC).

C'est la compagnie de la Colombie-Britannique Rubicon Organics qui est derrière la fameuse sauce à poutine infusée au cannabis fabriquée à base de résine de hachich au Québec.

Dans un communiqué, la compagnie précise: «Combinant les saveurs emblématiques du plat bien aimé des Québécois avec les saveurs uniques du cannabis, notre nouvelle sauce à poutine infusée au cannabis arrive sur les tablettes de la Société québécoise du Cannabis.»

Un paquet de sauce High cuisine contient 5mg de THC et «des traces de CBD» dans chacune des deux unités de 16 grammes vendues au coût de 7,90$.

Rubicon Organics assure dans son communiqué que les adeptes de poutine seront charmés: «Ce produit révolutionnaire incarne l’esprit du patrimoine culinaire canadien tout en ajoutant une touche ludique qui ravira à coup sûr les amateurs de cannabis et les gourmets. Que vous preniez une collation en fin de soirée ou que vous organisiez une réunion entre amis, notre sauce à poutine infusée au cannabis promet d’élever chaque expérience culinaire vers de nouveaux sommets.»

La sauce à poutine au pot est peut-être une proposition inusitée, mais il ne s'agit pas du premier produit du genre à être vendu à la SQDC, puisque depuis la fin de l'année 2023, on y retrouve de nombreux produits salés infusés aux cannabis comme des arachides, du saucisson et des nouilles ramen.

Parmi les autres produits comestibles, on y retrouve aussi des croustilles de betteraves, des choux-fleurs déshydratés et des figues séchées.

De nombreux observateurs considèrent que l'offre alimentaire de la SQDC ne suffira pas à rivaliser avec le marché noir. Rappelons que le Québec est la seule province où il est impossible de trouver légalement des friandises, des confiseries, des desserts, des chocolats ou tout autre aliment infusé au cannabis, car le gouvernement juge que ceux-ci sont attrayants pour les jeunes de moins de 21 ans.

Signalons enfin que l’Enquête québécoise sur le cannabis de 2023 a révélé que 31% des Québécois préfèrent consommer du cannabis en l'ingérant sous forme alimentaire.