Bloqueur de pub détecté

C’est grâce aux publicités que nous pouvons vous offrir le contenu que vous aimez tout à fait gratuitement. Pour continuer à voir le contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités SVP.

Un extrait de l'entrevue du Pharmachien à Tout le monde en parle rend furieux certains Québécois

Un passage qui n'est vraiment pas passé inaperçu...

Ayoye

De nombreux internautes ont vivement réagi à l'entrevue d'Olivier Bernard lors de son passage à Tout le monde en parle.

Olivier Bernard, que plusieurs connaissent mieux sous le nom du Pharmachien, était de passage dimanche soir à l’émission animée par Guy A. Lepage.

Ce passage n'est vraiment pas passé inaperçu puisqu'un extrait de l'entrevue fait beaucoup jaser les internautes.

Dans l'extrait où il est question des experts, Olivier Bernard explique que lorsqu'un spécialiste est invité par les médias, il a pour devoir de présenter les théories qui sont soutenues par la majorité de ses collègues.

Or, les réseaux sociaux et les diverses plateformes sur le web permettent désormais à des experts et des spécialistes de présenter leur propre théorie, et ce, en ignorant complètement le consensus scientifique.

Disons-le, l'extrait a fait réagir bien des internautes, dont une majorité de personnes qui suivent justement des experts qui préfèrent défendre leurs propres théories.

À titre d'exemple, l'internaute qui a publié l'extrait de l'entrevue a laissé en guise de légende: « La seule vraie raison pour laquelle Guy A. Lepage n'invite pas Didier Raoult à TLMEP, c'est qu'il est terrifié à l'idée de se faire torcher, LIVE, par une sommité mondiale en virologie qui donnera raison aux complotistes sur les effets secondaires alarmants du vax COVID. »

Dans les commentaires, on remarque que de nombreux internautes sont furieux contre Olivier Bernard et Guy A. Lepage.

Bref, gageons que le Pharmachien a déjà l'habitude de ces controverses, mais courage à lui!

Vous pouvez (ré)écouter l'intégralité de son entrevue à Tout le monde en parle en cliquant ici.