Le gymnaste russe qui a affiché son soutien à Poutine brise le silence

Ses explications risquent de ne pas convaincre tout le monde

Ayoye

Le gymnaste russe qui a affiché son soutien à Poutine a décidé de briser le silence et de s'expliquer sur son geste qui a fait couler beaucoup au cours des derniers jours. 

Rappelons qu'Ivan Kuliak s'est affiché avec un « Z », signe de soutien aux troupes russes, sur sa tenue alors qu'il partageait le podium avec un Kovtun Illia, un athlète ukrainien, lors de Coupe du monde de gymnastique qui se tenait à Doha, au Qatar. 

Un geste qui a provoqué une grande indignation à travers le monde.

C'est sur la messagerie Telegram qu'Ivan Kuliak est revenu sur ce qu'il s'est passé le weekend dernier.

Loin de s'excuser, il a plutôt rejeté la faute sur les Ukrainiens. « Ils ont commencé tout ce mouvement politique », assure-t-il avant de revenir plus en détail sur ce qu'il a fait.

« C’est en réponse à ce comportement que je me suis présenté avec cet écusson sur mon maillot. Les Ukrainiens étaient enroulés dans leur drapeau et ils criaient " Gloire à l’Ukraine " sur le podium. D’après les règles de la compétition, ce n’était pas autorisé, mais personne ne leur a rien dit. Ils ont aussi réclamé que nous les Russes soyons exclus alors que l’on n’avait rien dit ou fait contre qui que ce soit », poursuit-il.

« On nous a dit de recouvrir notre drapeau. C’est ce que j’ai fait », se justifie-t-il.

« Les organisateurs avaient déjà banni tout ce qui était possible. J’ai juste voulu montrer d’où je suis, c’est tout et rien de plus. Je n’ai jamais eu peur des conséquences et je ne veux de mal à personne. Ce signe " Z " signifie " pour la victoire " et " pour la paix ". Les athlètes ukrainiens nous ont mal traités. Il fallait le voir pour le croire », indique Ivan Kuliak. 

Si le gymnaste russe a été la cible de nombreuses critiques pour son comportement, Le Parisien indique qu'il peut toutefois compter sur le soutien de la Fédération russe de gymnastique.

Rappelons qu'Ivan Kuliak a remporté la médaille de bronze à l'épreuve des barres parallèles alors que l'ukrainien Kovtun Illia a gagné la médaille d'or.

Le quotidien précise que pour son geste, le gymnaste russe pourrait faire l'objet d'une interdiction de compétition d'une durée importante.